Les Emirats arabes unis affichent leurs appétits

12000Nouveau tournant dans la coopération maroco-émiratie. La visite officielle de Cheikh Mohamed Ben Zayed Al Nahyane au Maroc s’est soldée par la signature de plus d’une vingtaine de conventions. L’une des plus marquantes est celle qui lie l’Office national des hydrocarbures et des mines (Onhym) et Mubadala Petroleum sur la prospection pétrolière dans une grande zone offshore en Méditerranée. La convention confère à la compagnie émiratie une licence exclusive pour procéder à l’évaluation géologique du potentiel de la zone ouest-méditerranéenne en hydrocarbures, qui s’étend sur plus de 3.433 km2 au large du Maroc. Depuis plusieurs années, les Emirats arabes unis se sont engagés dans une stratégie de diversification de leurs sources de revenus pour anticiper la fin de la rente pétrolière. Les résultats sont plutôt éloquents. En 2014, le PIB émirati s’élève à 419 milliards de dollars contre 1,77 milliard en 1971. Aujourd’hui, les ressources pétrolières ne représentent plus que 30% du PIB.

Les investissements émiratis au Maroc sont passés de 1,15 milliard de dirhams en 2009 à plus de 3 milliards en 2013. Les derniers chiffres disponibles à l’Office des changes pour les neufs premiers mois de 2014 indiquent que ces investissements s’élèvent à 2,5 milliards de dirhams. Le rachat des participations de Vivendi dans Maroc Télécom a explosé ce chiffre.
Les Emirats arabes unis investissent dans des secteurs aussi variés que l’immobilier et le tourisme, notamment via la société maroco-émiratie Somed, Emaar, le fonds Wessal à travers Aabar Investments PJS.  Ce dernier vient d’ailleurs de s’implanter au Maroc à travers sa filiale Aabar Morocco Investment. La structure est appelée à développer des projets dans plusieurs secteurs. La société-mère détient plusieurs participations, notamment dans One57, la plus haute tour résidentielle de New York, le Rock Café Hôtel à Abu Dhabi, ou encore le Hilton Dead Sea en Jordanie. Le transport aérien fait également partie des secteurs investis par les Emiratis puisqu’ils sont à l’origine de la reprise de Regional Air Lines par la compagnie low cost Air Arabia.
Depuis peu, les investisseurs émiratis opèrent également dans la distribution automobile avec la reprise de la carte KIA au Maroc, désormais représentée par la holding Bin Omeir.
Le partenariat signé il y a quelques années avec la Fondation Cheikh Khalifa Ibn Zaïd a marqué un tournant dans la coopération entre le Maroc et les Emirats arabes unis. Une institution qui a investi dans la première université dédiée à la santé et créée dans le cadre d’un partenariat public-privé et du plus grand hôpital privé. L’université a ouvert ses portes à l’occasion de la rentrée universitaire 2014-2015. Quant à l’hôpital, il devrait accueillir ses premiers patients lundi prochain. – See more at: http://www.leconomiste.com/article/968726-les-emirats-arabes-unis-affichent-leurs-appetits#sthash.zOyGRiG5.dpuf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *